Vendredi 10 janvier 2020
« Dans le Message de Noël des évêques du Tchad, une fois de plus nous avons analysé la situation de notre pays, qui est catastrophique, nous avons dénoncé ce qui va mal et nous avons apporté notre petite lumière pour appeler tout le monde à travailler pour la construction d’un Tchad meilleur. Nous avons appelé les chrétiens, en particulier, à être porteurs d’espérance. » (Mons. Miguel Angel Sebastián Martínez, Evêque de Sarh)

JOYEUX NOËL ET NOUVEL AN 2020

Chers amis,
Une fois de plus je voudrais être fidèle à ma traditionnelle lettre de Noël, mais je me trouvais confronté à un petit problème : le temps me manque et ma tête est remplie donc je serai bref ; de toutes manières, le plus important est que vous receviez mes nouvelles et que je vous exprime mes meilleurs vœux de bonheur et de paix, car l’occasion des fêtes de Noël et Nouvel An nous poussent à cela.

La première chose que je voudrais vous communiquer, même si certains parmi vous sont déjà au courant, c’est le Pape François a nommé mon successeur dans le diocèse de Laï. Il s’agit de celui qui était actuellement Administrateur diocésain, l’Abbé Nicolas Nadji Bab. Je l’ai ordonné prêtre il y a 17 ans et je l’ordonnerai évêque le 23 février prochain, s’il plaît à Dieu. C’est une grande joie pour l’Eglise Famille de Dieu qui est à Laï, joie que je partage pleinement avec eux. Je suis convaincu qu’il sera un bon pasteur pour le peuple qu’on lui a confié. Prions pour lui et pour cette Eglise dont j’ai été pasteur pendant presque vingt ans.

L’année 2019 se termine avec cette bonne nouvelle mais toute l’année a été très riche pour moi. J’ai continué à m’enrichir des nombreuses rencontres individuelles, chez moi, et ecclésiales lors de mes visites pastorales. Rencontrer les autres est très important et j’arrive à connaître, petit à petit, tous les gens – pas seulement des catholiques – qui voient en moi un père, un grand frère, et non pas seulement leur évêque.

Mais je voudrais souligner quelques moments très importants dans la vie du diocèse de Sarh : 

  • Nous avons accueilli à nouveau un prêtre qui a été pendant plus de 7 ans en dehors du presbyterium sans exercer son ministère. Nous avons eu l’ordination d’un prêtre et d’un diacre. Ce n’est pas beaucoup pour le vaste diocèse de Sarh mais c’est déjà un geste d’amour du Seigneur.
  • Deux religieuses ont fait les vœux perpétuels dans des congrégations internationales, donc les deux vont travailler en dehors du diocèse.
  • Nous avons créé deux nouvelles paroisses et deux quasi-paroisses, que nous appelons ici vicariats.

Malheureusement il y a eu aussi des événements très tristes, comme l’énième conflit cultivateurs-éleveurs avec 11 morts et 5 blessés, et beaucoup de choses et animaux volés dont 144 bœufs. Le système judiciaire n’arrive pas à faire son travail et à ce jour, après presque 4 mois, aucun meurtrier n’est en prison. Il y a eu aussi des inondations dans certains endroits car cette année la saison de pluies beaucoup durée (la dernière pluie a eu lieu à Sarh le 27 novembre !), il y a eu des récoltes perdues, des maisons écroulées, etc.

Dans le Message de Noël des évêques du Tchad, une fois de plus nous avons analysé la situation de notre pays, qui est catastrophique, nous avons dénoncé ce qui va mal et nous avons apporté notre petite lumière pour appeler tout le monde à travailler pour la construction d’un Tchad meilleur. Nous avons appelé les chrétiens, en particulier, à être porteurs d’espérance. En ce moment de découragement généralisé, l’espérance doit mobiliser nos efforts, individuels et communautaires, car l’espérance chrétienne est dynamique. Si quelqu’un parmi vous veut recevoir ce Message des évêques, il/elle peut me le demander.

Elèves du nouveau Collège Catholique Immaculée Conception.

En vous souhaitant une année 2020 encore meilleur que celle de 2019, une année que nous vivions avec la joie de l’évangile, heureux en faisant heureux les autres, je vous assure de ma prière au Seigneur par l’intercession de Marie, Notre Dame de la Paix.
Sarh, le 23 décembre 2019
Mons. Miguel Angel Sebastián Martínez, mccj
Evêque de Sarh