Isidore Ndaywel: «L'audace de dresser le front pour un autre Congo – La saison sèche est pluvieuse»

Immagine

Isidore Ndaywel E Nziem n’est pas seulement un historien. Il est aussi un citoyen qui s’est toujours préoccupé de contribuer au progrès de la communauté dans laquelle il vit. Comme étudiant, il organisa en 1965 et 1966 les opérations « Debout Stan » et « Debout Idiofa », qui étaient des actions de soutien au redressement de ces milieux particulièrement touchés par les rébellions.

Le livre qu’on va lire est nourri des travaux de l’historien, mais il est avant tout une réflexion du citoyen sur la situation du pays où nous vivons et une proposition de mesures et de stratégies qui pourraient contribuer à le sortir de la crise particulièrement grave à laquelle il est aujourd’hui confronté.

Une de ses préoccupations est de renforcer l’identité et le sens de la dignité des Congolais. Pour lui, le Congo d’aujourd’hui s’enracine dans un passé lointain, beaucoup plus profond que l’époque coloniale, et la première caractéristique de l’héritage de ces premiers ancêtres est la passion du progrès, la recherche du meilleur pour soi et pour les leurs.

Ce livre, qui s’achève avec quelques textes fondateurs, notamment de Joseph-Albert Malula, de Patrice-Émery Lumumba et de l’Accord politique du 31 décembre 2016, se veut une invitation à l’action et à l’engagement pour un Congo meilleur. »

Léon de Saint Moulin.